Le sens du travail ? Pour moi c’est ça !

Réorientation professionnelle, Satisfaction du travail

Juin 26, 2020

J’aime tellement les vacances pour le changement de rythme qui l’accompagne. Pas de réveil, un petit déj en prenant le temps, un café au soleil, manger à pas d’heure, profiter de ma famille.  Je vis ce moment privilégié comme un aboutissement. C’est pour moi le SENS que je donne à mon travail sans pression et loin du diktat social.

Pour quoi travailler ? Sans se mentir 😉

Aujourd’hui, je travaille pour emmener mes enfants en vacances et profiter d’un calin sur la plage, partager une glace au bord du lac. Je travaille pour m’offrir sans complexe un repas avec des amies, m’acheter ce petit top qui me fait de l’œil dans la vitrine.

Le sens du travail qui me parle en premier est orienté vers moi et mon entourage.  C’est un sens plus égoïste qui me fait me lever le matin dans le sourire et qui est porteur de motivation. C’est en premier lieu comme ça que je vis l’utilité de mon travail n’en déplaise à la pression sociale actuelle de faire un job qui n’a de sens que si il sauve le monde.

Aujourd’hui la quête de sens du travail est partout. Il apparait comme le graal qui nous garantiera le bonheur au travail si nous le décrochons. Comme si le fait de ne pas travailler sur un poste ou dans une entreprise qui sauve le monde n’est pas OK ! STOP !

Je pense sincèrement que le sens n’est pas que grandiose. Sauver la planète, lutter contre la faim dans le monde, garantir à tous l’accès à l’eau potable… sont souvent vécu comme une pression sociale à atteindre plus destructice qu’aidante.

C’est pour cela selon moi que trouver l’utilité de votre job plus personnelle et sous votre contrôle est la vraie quête de sens qui vous motive et vous fait déplacer des montagnes. 

Une quête de sens trop loin, trop inaccessible, submerge. Inabordable, on la regarde briller comme un rêve en étant frustrée de ne pas pouvoir l’attraper.

Vous connaissez la légende du colibri ?

« Un jour, dit la légende, il y eut un immense incendie de forêt. Tous les animaux terrifiés, atterrés, observaient impuissants le désastre. Seul le petit colibri s’activait, allant chercher quelques gouttes avec son bec pour les jeter sur le feu. Après un moment, le tatou, agacé par cette agitation dérisoire, lui dit : « Colibri ! Tu n’es pas fou ? Ce n’est pas avec ces gouttes d’eau que tu vas éteindre le feu ! »

Et le colibri lui répondit :« Je le sais, mais je fais ma part. » »

Ce n’est pas parce que votre travail ne sauve pas directement le monde qu’il n’est pas porteur de sens. Tout le monde n’est pas James Bond et c’est OK. 

Quand je compléte le sens de mon travail avec une dimension tournée vers l’autre et qui reste « à mon échelle », ça renforce ma satisfaction de travailler.

Faire du bien autour de vous en dehors de votre entourage proche complète l’envie et le plaisir de travailler. Et le fait de cibler l’utilité de vos actions à des personnes dans votre entourage, ça motive.

Le boulanger ne travaille pas pour sauver la faim dans le monde. Le boulanger fait du bon pain pour nourrir sainement Mme Charlotte. Le pompier ne travaille pas pour sauver le monde, il sauve la vie de Mr. Lucien prit au piège d’un accident. Je ne travaille pas pour la paix dans le monde, j’aide Mme Camille à aimer son job et s’épanouir professionnellement.

Finalement, qu’est ce qui vous fait vibrer ? Voir la personne en face de vous sourire, l’entendre vous complimenter sur votre bon travail ? Ou une vision plus lointaine ? Le fait de personnaliser le sens altruiste de votre travail le rend accessible. Et comme il est accessible, il donne envie de l’atteindre. Il devient est alors un nouveau facteur de motivation. 

Quand vous donnez une taille humaine au sens altruiste et égoïste de votre travail, ce sont votre motivation et épanouissement professionnel les premiers gagnants.

Ces moments plaisirs en famille avec mes trois loulous sont le sens que je donne à mon travail aujourd’hui tout comme aider Mme Charlotte a aimer son travail.

En combinant la dimension egoiste et altruiste de ce que je fais et de pourquoi je le fais, m’apporte le plaisir dans mon job et le sourire au réveil.   Mais pour les prochaines semaines, je mets le reveil de côté. Place au vacances ! Bel été à tous.

Quels sont les sens altruiste et égoïste de votre plaisir au travail ? Je suis là pour vous aider à les trouver et les nourrir dans votre job actuel ou lors d’une réorientation professionnelle.

Hélène THIERRY

Réorientation professionnelle, Satisfaction du Travail

Si vous aussi, vous attendez plus de votre travail, quelque chose de différent mais ne savez pas par où commencer, Je vous offre le bilan de votre situation professionnelle lors d’un premier échange sans engagement. Contactez moi!……..en savoir plus

Vous aimerez aussi

Articles par catégorie

Nutrition, prévention santé

Qualité relationnelle, Intimité, Sexothérapie, Hypnothérapie

Réorientation professionnelle, Satisfaction du travail

Orientation Scolaire

Relations Humaines, Séparation

Relation et aide familial, Stress