Comment faire un divorce orienté enfants ?

Relations Humaines, Séparation

Sep 7, 2020

Comment souhaitez-vous que vos enfants parlent de votre séparation quand ils seront grands ? 

Quels souvenirs voulez-vous leur laisser de cette période de leur vie ? 

Quelle image de l’amour et du couple voulez-vous leur donner ?  

 

Séparations et divorces font partie de nos vies avec une augmentation de plus de 30% après le semi-confinement.

Même si c’est une situation courante aujourd’hui, cela nous laisse malgré tout un sentiment d’échec, de culpabilité voir de honte. Submergés par les émotions il est difficile de prendre les bonnes décisions. Je vous propose une autre approche car il est grand temps d’apprendre à mieux se séparer ! 

Le divorce orienté enfant vous oblige à vous centrer sur eux d’abord, sur leur bien-être et leur équilibre, pour ce faire vous devez apprendre à gérer vos émotions de manière à ce qu’elles n’impactent pas vos décisions, vos choix, vos paroles.

Vous devrez vous comporter en adulte aligné et non pas en une personne qui réagit à un élément déclencheur. 

Etre capable parfois, de faire le poing dans votre poche, et choisir le bon moment pour en parler mais aussi choisir vos combats et avoir la capacité de laisser tomber certaines choses pour pouvoir aller de l’avant sereinement.

 

Les épaules de nos enfants ne sont pas faites pour supporter le poids des soucis d’adultes 

James Campbell

Ayant vécu la séparation puis le divorce avec mes trois enfants, je leur ai demandé ce qui était, pour eux, le plus important et les raisons pour lesquelles ils l’ont bien vécu. Voici leurs réponses : 

Ma fille 12 ans (6 au moment du divorce) 

  • Une bonne communication entre les parents au sujet de l’école, des amis, anniversaires, des activités faites d’un côté ou de l’autre.
  • Une semaine organisée sans trop de changements au niveau des gardes chez l’un ou l’autre des parents. De la régularité. 

Mon fils 17 ans ( 11 au moment du divorce) 

  • Que les parents gardent une bonne entente, l’organisation est plus claire et simple. 
  • Que les parents prennent les décisions importantes nous concernant ensemble.
  • Annonce de la séparation ensemble.
  • Avoir la possibilité de fêter les événements importants en famille ( Noël, anniversaires) 

Mon grand 21 ans ( 15 au moment du divorce) 

  • C’est bien d’être resté en bon termes de manière générale et surtout de ne pas se critiquer l’un et l’autre devant nous.
  • D’avoir organisé un planning clair de la semaine.
  • D’être resté en accord sur notre éducation et ne pas avoir d’incohérence entre l’un et l’autre.

 

Tout ceci de manière générale tranquillise les enfants, leur donne une base stable et leur évite d’avoir à porter les soucis de leurs parents.

Vous devez être capables de faire bloc à deux lors de décisions. Ceci vous facilitera la vie car vous n’êtes peut être plus un couple mais vous êtes toujours des parents !

Unsplash

Les questions à vous poser lorsque vous êtes dans la réaction  : 

-Quelles conséquences ce que je m’apprête à faire va avoir sur mes enfants ? 

-Est-ce que mes actions vont dans le sens de la relation familiale que je veux créer pour ces prochaines années ? 

L’objectif étant de construire une relation avec votre ex-conjoint qui vous permettra d’assister aux événement importants de leur vie sans les mettre en conflit de loyauté. 

C’est un exercice qui peut s’avérer difficile, mais il est essentiel d’apprendre à gérer vos émotions et ainsi à protéger vos enfants.

Je constate avec mes clients-es lors des premières séance une précipitation à en finir, précipitation motivée par des émotions telles que la colère, la peur ou la tristesse, le sentiment de rejet ou d’abandon.

L’effet escompté (blesser l’autre) est peut être atteint mais il aura surtout pour effet de faire escalader le conflit. L’autre étant blessé par une décision, une lettre d’avocat innatendue, des critiques, des enfants instrumentalisés et c’est parti pour une guerre sans fin.

Il suffit la plupart du temps que l’un des deux baisse les armes, use de bienveillance et de gentillesse envers l’autre pour rétablir une relation plus calme. Ceci dans votre intérêt car nous savons tous que vivre des tensions et des conflits familiaux est éreintant, usant, et nous gâche la vie.

Le conseil que je donne à mes clients est de prendre le temps.

De laisser les émotions intenses s’atténuer, de se concentrer sur le bien-être des enfants et de ne pas oublier que vous avez préparé votre vie à deux  en prennant le temps de vous connaître,  que vous avez construit votre famille aussi lentement que nécessaire et que la fin de votre histoire est tout autant importante et qu’il n’est pas utile de la terminer aussi vite que possible !

Quand vous critiquez l’autre parent devant votre enfant, vous lui dites que vous n’aimez pas la moitié de qui il est

Et puisqu’il est est essentiel de penser à nous aussi, sachez que les efforts fournis des deux côtés vous reviendront avec le temps, lorsque tout ira mieux, quand vous serez apaisés et que vous vivrez des années sereines plutôt que conflictuelles, que vous aurez des enfants en paix avec leurs deux parents sans avoir à choisir, vous vous rendrez compte que cela n’a pas de prix si ce n’est celui d’avoir fait le choix de grandir vous-même plutôt que d’avoir fait grandir vos enfants trop vite !

Je suis à votre disposition pour toutes questions et pour vous aider dans ce processus.

J’en profite aussi pour vous parler du groupe de soutien que j’ai créé pour partager et échanger après une séparation. Il a lieu tous les premiers mardis du mois de 18h30 à 19h30 à Vevey et vous permet de déposer vos inquiétudes dans un cadre chaleureux et confidentiel. Je vous y donne aussi des pistes pour aller dans le sens de ce que vous désirez. Prochaine date le 6 octobre.

Je donne deux conférences dans le cadre de l’Ecole des Parents de Fribourg dont le thème sera “Comment préserver les enfants lors d’un divorce”  

Le 29 septembre ainsi que le 15 décembre à 19h00

Inscription ici  :   http://www.edpfr.ch

Séances individuelles à Vevey ou Lausanne ou sur  Zoom

Reprise du walking-coaching, rien de tel pour vous aider à sortir du mental et vous reconnecter à votre corps avec la marche

079 606 39 55

stephanie@lecentrecoaching.ch

Stéphanie GRIVET

Relations Humaines, Gestion des conflits,
Réussir son divorce avec la Séparation Bienveillante®

Je vous aide à sortir grandi de cette expérience, créer le futur que vous voulez et à ne plus reproduire le même schéma dans vos prochaines relations……..en savoir plus

Vous aimerez aussi
3 clés essentielles pour une séparation sereine

3 clés essentielles pour une séparation sereine

Nous sommes en plein changement de paradigme du divorce.
Avocats, médiateurs et coach sont aujourd’hui un soutien pour éviter les conflits.
Les émotions que vous ressentez dans ces moments incertains sont tout à fait légitimes, il faut savoir les reconnaître pour qu’elles ne dirigent pas votre vie.
Etant passée par là, je vous livre 3 clés qui m’ont permis de réussir ma séparation.

Séparation : donnez et vous recevrez !

Séparation : donnez et vous recevrez !

Lors d’une séparation, nous sommes dans un état de contraction plutôt que d’expansion. De fermeture plutôt que d’ouverture.
Les émotions ressenties  nous font nous replier, retenir ce que nous avons, garder par peur de perdre, ne pas donner plus que nécessaire par peur de manquer.
Et si nous faisions le contraire ? 

Osez mettre de la magie dans votre vie !

Osez mettre de la magie dans votre vie !

Pour stimuler nos envies, notre énergie, nos pensées, changeons notre quotidien !
Rien de tel que de modifier nos habitudes pour nous donner un petit coup de boost durant l’automne ! 
Le mois de novembre est pour beaucoup un mois où il ne se passe rien de bien enthousiasmant et le climat ambiant n’aide pas. C’est pour cette raison que depuis quelques années j’aime m’y fixer un défi, quelque chose à faire durant ces 30 jours qui soit bénéfique, excitant et surtout inhabituel !

Articles par catégorie

Nutrition, prévention santé

Qualité relationnelle, Intimité, Sexothérapie, Hypnothérapie

Réorientation professionnelle, Satisfaction du travail

Orientation Scolaire

Relations Humaines, Séparation

Relation et aide familial, Stress

Accompagnement des souffrances adultes, travail et parentalité, adultes HP