Fév 8, 2021

Temps détestable, actualité morose, absence de lumière et incapacité totale à se projeter dans quoique ce soit. Le mois de janvier a été, pour beaucoup cette année, lourd et long.  

Et si nous prenions ce mois de février comme un nouveau départ ? 

Et si nous décidions d’agir pour changer notre quotidien, pour mettre des paillettes dans nos journées d’hiver ? 

enfant sautant dans les flaques

Ce qui m’a frappé ces dernières semaines c’est que j’observe, chez moi et chez toutes les personnes qui m’entourent, une sorte de lassitude extrême… tous nos repères se sont envolés. Notre équilibre, durement construit au fur et à mesure des évènements de nos vies, s’écroule. Chaque petit pas, chaque petite prise de conscience, chaque rituel pour lequel nous nous sommes battus parce que oui, nous l’avions compris, c’était vital pour nous… tout cela ne tient plus.. 

Certains avaient mis du temps à trouver des solutions pour combiner leur besoin vital de sport avec leur emploi du temps professionnel, d’autres avaient fait preuve d’ingéniosité pour ne pas s’oublier malgré leur maison remplie d’enfants et de soucis logistiques. En temps normal, dans le monde d’avant, je cherchais avec mes patients à mettre en place de nouvelles ressources pour rééquilibrer la balance, pour tenir sur du long terme. On trouvait ensemble des solutions qui pouvaient leur permettre de mieux vivre. J’ai souvent parlé des identités multiples au sein de notre SELF, ces facettes de notre personne parfois si difficiles à faire cohabiter.

Aujourd’hui, les cartes sont rebattues. Les recettes d’hier sont compliquées à mettre en place car avant toute chose, il faut bien comprendre que changer quelque chose dans notre vie, mettre en place une nouvelle routine, faire le deuil de telle ou telle activité que l’on aimait tant, inventer un nouveau quotidien, déléguer telle ou telle tâche…. Tout cela prend du temps, et surtout de l’énergie…  

Cette période incertaine, et les deuils qu’elle nous impose, vient nous prendre notre énergie.- Cette précieuse énergie investie hier pour assouvir nos besoins, ceux de nos proches, aujourd’hui est mobilisée pour nous adapter. Car oui, il nous faut nous adapter !! Et l’adaptation est usante ! 

Ce constat étant fait, inutile de nous apitoyer. Nous n’avons aujourd’hui que l’instant présent dans lequel investir. Faisons fi des contraintes actuelles et prenons le temps de développer cette compétence unique : vivons ce qui nous est donné de vivre aujourd’hui, ici et maintenant. 

Alors, priorité numéro 1 de ce mois de février, trouver ou retrouver de l’énergie pour faire face aux nouveaux challenges !! Mais comment faire  dans ce contexte ? Exit les salles de sport, les resto en amoureux, les verres avec les copains, les retrouvailles du week-end, les projets de vacances et autres ressources. L’énergie doit venir d’ailleurs.  Réinventons notre équilibre ! 

Une recette que je vais tester moi aussi, part d’un constat simple : pour avoir de l’énergie je dois me mettre en action (l’action, même infime, me donne de l’énergie), je dois avoir du temps et je dois avoir un minimum d’enthousiasme. 

action cinéma

En premier lieu, essayons de sortir de notre mental et de réinvestir notre corps. 

Trop souvent oublié, malmené dans notre société, rappelons à notre bon souvenir que nous avons un corps, qu’il est précieux et efficace. Ainsi, une base, marcher 30 minutes par jour permet tout simplement de s’accorder une pause dans nos ruminations, de rêver, de trier, d’élaborer… 

Nous ne pouvons prendre le temps d’aller dans la nature ? Quà cela ne tienne, le pâté de maison, l’aller-retour à la gare, la course au supermarché, tout est bon pour faire fonctionner ses jambes. C’est déjà ça ! 

 

Vous n’avez pas de temps ? Entre le télé travail, la pression des conf call, les conduites des enfants, vos parents qui dépriment et votre panier à linge qui déborde, vous pensez ne pas avoir une minute à vous ? Allez, cherchez bien, on a tous du temps perdu, du temps gâché, du temps occupé par nos écrans, nos réseaux, du temps mal investi… Vous devez attendre votre fille pendant ses 40 minutes de sport ? Vous avez une demi-heure entre deux réunions ou 10 minutes en attendant que les pâtes cuisent ? Vous faites la queue à la poste ? ET bien, voilà du temps « vide » ! Ce ne sont pas de longues périodes, les cocotiers sont loin et ce n’est pas ce que vous appelez « du temps pour vous ». Il reste que c’est du temps… et que mit bout à bout…c’est déjà ça ! 

Vous avez du mal à avoir un cœur joyeux ? Bien sûr, c’est normal dans ce contexte mais regardons de plus près… La joie ça se travaille, et si nous prenions le temps de noter chaque jour trois mercis pour aujourd’hui ? Merci pour la serviette chaude en sortant de ma douche, merci pour le sourire de mon fils au moment du coucher, merci pour cet arc-en-ciel qui vient illuminer mon cœur en cette journée pluvieuse, merci pour cette amie qui pense gentiment à me souhaiter une bonne journée… La gratitude amène la joie, la joie amène de l’énergie alors, cela vous paraît simpliste et bien trop basique… et bien, peut-être, mais… c’est déjà ça ! 

Février, c’est 28 jours, 28 journées où nous pouvons décider de vivre autrement. 

28 jours pour voir ce qui nous reste, et non ce qui nous a été enlevé.  

28 jours pour investir le moment présent. Hier semble si loin, demain est tant incertain… 

28 jours pour, chaque jour, trouver des raisons de remercier pour quelque chose. 

28 jours pour s’inventer de nouvelles ressources, un nouvel équilibre, des nouveaux plaisirs. 

 

Sortons de nos vieux schémas ! Élargissons nos horizons !  

Laissons en janvier tous les deuils que cette période nous impose de faire et démarrons février dans la joie, en habit de carnaval. Hauts les cœurs comme disait ma grand-mère ! 

Aliénor DE BOCCARD

Psychologue FSP

Psychologue depuis 2012, je propose un accompagnement aux adultes vivant une période difficile (stress, burn-out, déséquilibre vie pro/perso, souffrance ou épuisement dans la parentalité ou dans la sphère professionnelle, baisse de moral par exemple) et souhaitant amorcer un changement positif dans leur vie………en savoir plus

Vous aimerez aussi
Muscler ses compétences émotionnelles pour un meilleur travail d’équipe

Muscler ses compétences émotionnelles pour un meilleur travail d’équipe

L’émotion est une ressource! Elle est avant tout une information et cette information va nous permettre, une fois bien identifiée, de mettre en place une action adaptée. Vous conviendrez par exemple que ne réagiriez absolument pas de la même façon si un collègue est déçu ou s’il est en colère … Pour un bon travail d’équipe, il faut savoir développer cette finesse-là : apprendre à déceler l’état émotionnel de l’autre permet de savoir comment nous positionner, que faire pour justement que cela ne nuise pas au travail d’équipe.

Articles par catégorie

Nutrition, prévention santé

Qualité relationnelle, Intimité, Sexothérapie, Hypnothérapie

Réorientation professionnelle, Satisfaction du travail

Accompagnement des souffrances adultes, travail et parentalité, adultes HP

Relations Humaines, Séparation